· 

Osons des cartes de restaurant déstructurées pour créer de nouvelles expériences

Aujourd'hui plus que jamais, l'offre de restauration s'est densifiée sur un marché en pleine mutation. Cette notion de consommation de nourriture hors domicile a développé des prestations de service de plus en plus segmentées. La prise de repas sur la zone de son lieu de travail, le midi notamment, a multiplié des propositions de menus plus innovants les uns des autres. Désormais, la restauration à table doit s'adapter à cette demande. Une problématique mais surtout des solutions......

En effet, au delà des clivages de celui qui fait le mieux à manger, l’équation passe par une refonte des systèmes de vente. Oublier les éternels "on a toujours fait comme ça", "les autres font une cuisine d'assemblage" ou encore "moi, je cuisine que du frais".....il faut repenser surement les modèles et supports pour encourager ces nombreux clients à passer le pas de porte du restaurant. Épater et surprendre les convives restent un axe de commercialisation. Au delà des effets de mode, il faut rendre de la liberté de choix au consommateur en déstructurant son offre. Redonner un sens gourmand avec une notion de rapidité ou encore respectueux des circuits courts et ne plus s'appuyer sur de vielles formules. Ces paramètres sont à intégrer dans notre métier au quotidien. Alors changer ses habitudes est déjà un point d'amélioration avant de mettre en place une carte de restaurant mieux adaptée. Les exemples de prestations sont tout autour de nous, à nous restaurateurs de s'en inspirer, proposons et étonnons nos convives pour engager de nouvelles expériences gourmandes.